Louer un minivan de collection

Le van aménagé répand l’odeur immortelle du road-trip à l’ancienne. Tout le monde a en tête l’image du Combi Volkswagen, ancêtre du camping-car devenu véritable phénomène de mode depuis l’époque des pochettes d’album des Beach Boys sur lesquelles il apparaissait.

On peut encore y voir les chanteurs du groupe californien adossés au véhicule avec des planches de surf sous le bras, le tout devant les palmiers et la plage des banlieues de Los Angeles dont ils sont originaires. La dimension iconique du Combi est inévitablement liée aux années 1960, à la jeunesse de cette époque et à l’esprit de liberté qu’elle insuffle peu à peu : avec son nez plat, sa silhouette allongée qui lui donnent une allure de bus miniature, il invite aux escapades collectives et il résume le vœu d’indépendance de toute une génération. Encore aujourd’hui, la popularité de ces modèles aux couleurs chatoyantes tient au fait qu’ils ressuscitent une mentalité et un art de vivre.

Le Combi VW : symbole de la philosophie de vie de toute une génération

 La firme allemande cherche à se diversifier lorsqu’elle lance un utilitaire bicolore – le Combi – petit frère de l’inimitable Coccinelle avec laquelle il ne partage que les deux gros phares ronds à l’avant de la carrosserie. Face à sa praticité, la vogue du fourgon profilé est immédiate notamment auprès des familles nombreuses qui prennent d’assaut les points de vente du modèle. Neuf passagers peuvent y entrer et l’arrière est transformable en couchage, ce qui s’avère idéal pour des vacances itinérantes bon marché !

Pendant une décennie, le constructeur redouble d’ingéniosité en termes d’aménagement ajoutant des coins repas, des couchettes, une réserve d’eau, un toit réhaussable. Les années 1960 marquent un tournant pour le Combi qui sort sous une nouvelle version en 1967, nouvelle version qui gagne ses galons d’emblème du mouvement hippie. Bariolé de fleurs aux couleurs vives et psychédéliques, il incarne la possibilité de s’échapper et de voyager entre jeunes libérés : son prix bas et le fait qu’il ne soit pas de marque américaine a contribué à l’ériger en symbole total de la contre-culture. À titre d’exemple, le festival de Woodstock en 1969 voit surgir des files entières de Combi de jeunes réunis pour trois jours de concerts. Désormais, la culture contemporaine le remet régulièrement à l’honneur. Dans le film d’animation Cars, Fillmore est un Combi VW vert à fleurs : il est zen, parle avec la voix traînante et les inscriptions Peace, Groovy et Love sont taguées sur ses parois. Le van légendaire est aussi un personnage à part entière du film Little Miss Sunshine dans lequel une famille américaine parcourt 800 miles pour conduire la petite dernière à un concours de beauté.

Louer un minivan ancien : la voiture du campeur extravagant

Louer un Combi, c’est goûter aux parfums de ces années que l’on aime fantasmer comme folles, libres et enivrantes. Plus rudimentaire qu’un camping-car ou qu’une caravane, le véhicule proche du fourgon offre une expérience plus sauvage et plus proche de la nature.

D’ailleurs, ça n’est pas une coïncidence si le héros du film Into the wild achève sa route perdu sur une colline, au milieu d’une forêt dans laquelle s’encastre parfaitement un van abandonné.

Se fondant dans la végétation et compatible avec l’âpreté des chemins hostiles, le Combi a l’avantage de bercer dans une ambiance nostalgique et dépaysante. Sa puissance relative et ses caractéristiques rustiques imposent un rythme lancinant ponctué de brèves secousses. En effet, on roule à environ 80-90 km/h dans un mini van de collection, soit le tempo idéal de vacances sans pression. À la location, le modèle le plus prisé est le Volkswagen T2 de 1967. Aujourd’hui, les modèles disponibles sont restaurés, notamment en termes d’aménagement du mobilier : tout est fait pour que l’automobile garde le charme de sa carrosserie traditionnelle sans que les passagers en pâtissent d’un point de vue fonctionnel. Face à la tendance de la voiture du « Flower Power », de nombreux loueurs se spécialisent dans le Combi rétro de collection.

Pour un week-end, les tarifs sont en moyenne compris entre 200 et 300 euros et pour une semaine entre 450 et 650 euros. Passer par un particulier permet de réduire le prix mais nécessite une extrême prudence, surtout si vous êtes à cheval sur le confort. Quelle que soit la circonstance – voyage, mariage, salon, film, publicité -, une personne désireuse de louer un Combi VW doit avoir à l’esprit qu’il s’agit d’un véhicule compact : il passe partout, il n’est pas difficile à déplacer ou à garer mais il est fatalement exigu et impose donc un mode de vie de campeur. 

Par ailleurs, être au volant d’un mini van rétro vous garantira la sympathie des autres usagers de la route avec certitude car aucun pilote d’une telle merveille ne passe inaperçu. À vous les sourires, les klaxons et autres appels de phares !

Voir nos modèles de Combi disponibles

Notre service

CLASSIC HUB est une plateforme de location de voitures de collection entre particuliers qui démocratise l’usage touristique de l’automobile ancienne. Le site propose une offre unique, clés en main, pour réserver un véhicule ancien en un instant pour partir en balade quelques jours, trouver la voiture idéal pour son mariage, etc. le tout en étant intégralement assuré. Vous n’avez plus qu’à choisir votre voiture.

classic-hub.com

sendLogoNewsletter

facebookLogo instagramLogo linkedinLogo